Différence entre l’emploi de la neige carbonique et dermatologie et dans les soins esthétiques

Les applications de neige carbonique pratiquées en esthétiques n’ont rien à voir avec les applications médicales : nous poursuivons un tout autre but en ayant recours à une tout autre technique.

Son emploi en Dermatologie

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

La neige carbonique a été utilisée en thérapeutique dermatologique dans un but destructeur pour les tumeurs cutanées, notamment.

Applications de neige carbonique

Applications de neige carbonique

Elle est recueillie dans le tube d’un appareil cylindrique, appelé cryocautère, dont l’extrémité, interchangeable est façonnée sous différentes formes, selon le traitement pratiquer.

Le praticien appuie la pointe sur la tumeur à traiter, plus ou moins fortement, afin d’obtenir une congélation de la région cutanée.

La réaction est la suivante : brûlure par le froid — Phlyctène — expulsion de la tumeur. Les praticiens donnent actuellement la préférence à l’électro-coagulation.

La cryothérapie connaît encore différentes utilisations en dermatologie, soit au moyen du cryocauthère, soit au moyen d’un simple crayon de neige carbonique.

Parmi celles dont les résultats sont souvent spectaculaires citons l’acné rosacée, et l’acné juvénile polymorphe .

Dans ces cas la neige carbnique est souvent utilisée en ancien assistant à l’hôpital Saint-Louis.

Son emploi en esthétique

Votre cliente sera assise, une bande élastique protégeant ses cheveux et un peignoir soigneusement serré autour du cou.

L’épiderme doit être parfaitement démaquillé, nettoyé et sec, toute trace d’humidité provoquant au contact de la neige carbonique la formation d’une couche de glace.

Protégez les yeux de votre cliente au moyen de petites œillères en matière plastique que vous trouverez dans le commerce.

Votre cliente étant prête vous commencez le traitement : il sera exécuté, d’abord sur l’hémi-face droite, ensuite, sur l’hémi-face gauche.

Placez-vous devant sa joue droite en tenant : de la main droite la canule branchée à la sortie du tube de gaz carbonique, de la main gauche une lamelle mousseline destiner à essuyer la neige se déposant sur l’épiderme afin d’éviter tout risque de contact prolongé de la neige.

Ouvrez le robinet du tube et commencez la pulvérisation à 30 centimètres, environ, du visage de votre cliente.

Vous pulvérisez quelques secondes, vous déplacez la canule du visage et vous essuyez la peau d’un geste rapide et léger  ; vous pulvérisez à nouveau, vous essuyez.. et ainsi de suite, pendant une à deux minutes.

Puis vous vous placez à la gauche de la cliente et cous traitez l’hémi-face gauche de la même manière.

La durée de la pulvérisation

Quelle sera la durée de la pulvérisation ? on ne peut pas fixer le nombre de minutes. Il vous suffira d’observer la règle générale suivante :

 

pulvérisation de neige carbonique

pulvérisation de neige carbonique

Le but de la pulvérisation  de neige carbonique est de provoquer une réaction locale se manifestent par une rougeur de toute la surface cutanée. Lorsque le but est atteint il est absolument inutile d’insister.

Votre cliente accusera une sensation de chaleur qu’il y a lieu de calmer par l’application d’un masque ou d’une crème, à l’azulène de préférence.

Ce produit se révèle un des calmants les plus efficaces actuellement employés en cosmétologie.

Comment agit le gaz carbonique sur la peau, en général, et sur les rougeurs diffuses du visage, en particulier ?

La neige carbonique exerce une action thermique par le froid d’une part, et une action physiologique d’ordre et d’ordre général, d’autre part, grâce aux propriétés de l’anhydride carbonique.

Ajouter un commentaire