Les éléments qui conditionnent l’esthétique des seins

Les seins comme tous organes visuels de la femme exigent des soins d’entretiens pour la beauté de la peau. La beauté du sein est conditionnée donc, comme l’a écrit Jacque Courtin, par :

  • sa position
  • sa fermeté
  • son volume
  • son adhérence au thorax
  • la tonicité de l’enveloppe cutanée et des peauciers du cou

Pour que la peau de la femme soit normale ou belle, les seins devront être en bonne position.

Si les déséquilibres endocriniens et l’état défectueux de l’enveloppe cutanée compromettent l’esthétique mammaire, ils ne représentent pas les seuls éléments susceptibles de l’influencer.

D’autres éléments interviennent qui contribuent à donner au sein une mauvaise position, à augmenter ou à diminuer leur volume, à leur faire perdre la fermeté et à déclencher le mécanisme de leur chute.

Ces différents éléments peuvent être envisagés au point de vue :

  • des os et du maintien
  • des muscles
  • de l’état général
  • de la maternité
  • et même des qualités ou des défauts du soutien-gorge

Au point de vue des os

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

Les omoplates décollées, la ceinture scapulaire placée en avant, le thorax creux et insuffisamment développé, les cyphoses, donnent aux seins une position défectueuse.

Au lieu d’être harmonieusement écartés, ils sont trop rapprochés l’un de l’autre et tombent, la pointe dirigée vers l’intérieur.

Cette mauvaise situation du sein affecte les femmes qui se tiennent habituellement voûtée, qui ne marchent pas droites, surtout si elles sont grandes.

Au point de vue des muscles

Muscles dorsaux et pectoraux

Muscles dorsaux et pectoraux

Le développement insuffisant des muscles dorsaux et pectoraux fait qu’au lieu d’être poussés en avant, les seins s’étalent, paraissent écrasés et ont une tendance parquée à la poste.

En effet, au lieu de s’appuyer sur une base osseuse et musculaire convexe, ils ont une base plate quand elle n’est pas concave.

Au point de vue de l’état général

Les grandes maigreurs, l’obésité, les maladies graves ont une répercussion sur le volume, la fermeté et la stabilité des seins par diminution ou augmentation du tissu adipeux et altération du tissu conjonctif.

Au point de vue de la maternité

Les maternités et les allaitements trop rapprochés influencent l’esthétique mammaire, surtout si toutes les précautions nécessaires ne sont pas prises au cours de la grossesse et immédiatement après l’accouchement.

A la diminution du tissu conjonctif, qui donne au sein une consistance flasque, vien s’ajouter l’écrasement du sein turgescent par des bandages mal exécutés.

Au point de vue des qualités ou des défauts du soutien-gorge

Plus qu’un accessoire de la toilette vestimentaire, le soutien-gorge devrait être considéré comme un véritable appareil destiné à renforcer le système suspenseur cutané de la glande mammaire et à soutenir les faibles.

Malheureusement, trop de négligences président encore chez la majorité des femmes au choix d’un soutien-gorge. Est-ce par ignorance ? Est-ce que les impératifs de la mode prennent trop souvent le pas sur les impératifs de l’hygiène ?

Un soutien-gorge trop petit immobilise et écrase les seins, les déplace et les ramollit, formant un bourrelet au creux axillaire.

Un soutien-gorge trop lâche ne les soutient pas convenablement et laisse glisser dehors la portion inférieure lorsqu’on lève les bras.

Soutien gorge trop lâche

Soutien gorge trop lâche

Si le soutien-gorge est trop épais ou caoutchouté et si son armature mal conçue porte entrave à la circulation, il donnera lieu à une augmentation de la température locale, cause de transpiration parfois abondante qui finira par ramollir les seins.

Ajouter un commentaire