Les accessoires indispensables pour la beauté

Il ne faut pas oublier que les petits accessoires et les petits instruments font partis des moteurs de la cabine et de l’institut de beauté.

Les petits accessoires

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

Flacon de talc

Flacon de talc

 

  • une boîte à coton, posée sur un des deux guéridons. Coupez d’avance le coton en carrés de 5/5 cm
  • des lamelles mousseline rectangulaires pour l’application des crèmes et lotions pour enlever les masques, pour les yeux, les compresses, etc
  • des éponges mousseline ronde pour le démaquillage et le maquillage. Gardez-les de préférence, comme les lamelle, dans un bol d’eau afin qu’elles soient toujours prêtes à l’usage
  • des compresses de gaze préparées à l’avance pour les masques : plusieurs épaisseurs assemblées et cousues dans lesquelles vous pratiquez un orifice pour le nez, les yeux et la bouche
  • une boîte de services en papier pour essuyer le visage. Ces papiers « à démaquiller » sont très doux et très absorbants
  • deux coupelles en verre ou en porcelaine à fond plat
  • des stapules en ivoire ou en plastique pour prélever les crèmes et les fards
  • deux ou trois bols pour délayer les masques en poudre
  • un ou deux grands bols pour les compresses chaudes
  • des carrés en éponge mousseline destinés à être utilisés en compresse
  • un ou deux pinceaux pour masques terreux ; pinceaux en poil de chèvre de préférence, ce poil ne gonflant pas à l’eau
  • un pinceau en « queue de morue » pour masques plastiques
  • un flacon verseur contenant de l’alcool à 90°
  • un flacon verseur contenant de l’alcool iodé à 1 %
  • un petit entonnoir en matière plastique pour remplir les pulvérisateurs
  • un flacon poudreur pour le talc

Les petits instruments

Pour les soins

  • pinces à épiler. Choisissez une pince qui ne coupe pas le poil. Elle sera à bout arrondi, de préférence. Eliminez les pinces en biseaux et faites attention aux pinces automatiques
  • une brosse à marche long qui permet de donner au geste plus d’élégance. Elle sera à double rang afin de mieux brosser le poil
  • un crayon dermographique pour le tracé du sourcil avant l’épilation et les rectifications éventuelles
  • une paire de petits ciseaux pour couper les poils qu’on ne doit pas enlever à la pince.
  • un tire-comédons, indispensable parfois, bien que son emploi ne soit pas toujouts à recommender
  • de petits carrés de tissu « Tétra » pour l’expression des comédons

Pour le maquillage

Ayez un choix de pinceaux en soie, en martre ou en putois de différentes largeurs. Voici le petit matériel que l’on peut conseiller :

  • un pinceaux de 1 cm de largeur pour les rectifications « ton sur ton » destiné à poser le fond de teint plus foncé
  • un pinceaux large pour le fard à joues
  • un pinceaux moyen pour le fard à paupières : un demi-centimètre
  • un pinceaux étroit en poils plus durs pour dessiner les lèvres : 25 millimètres
  • une brosse à cils, manche long, comportant une rangée de poils pour le maquillage des cils
  • différents crayons : rouge pour le pourtour des lèvres ; blanc pour les yeux :
    • noir
    • bleu
    • brun
    • châtain
    • de couleur pour le maquillage des yeux
Produit de beauté

Produit de beauté

Ces crayons seront toujours parfaitement effilés avec une lame de rasoir

  • une brosse en poils de soie pour enlever la poudre (ou une patte de lapin)
  • une glace à main pour permettre à la cliente de suivre l’exécution du maquillage
  • une palette pour les fards
  • des bâtonnets en bois d’oranger pour y enrouler le petit tampon de coton destiné au nettoyage des yeux

Les appareils et les meubles ne suffisent donc pas pour constituer une cabine de beauté, mais il faut penser aussi à des petits accessoires et à des petits instruments indispensables.

Ajouter un commentaire