Le moment convenable pour l’oxygéno-relaxation

L’oxygéno-relaxation devrait être pratiquée par l’Esthéticienne avant d’entreprendre la séance de soins esthétiques.

Les raisons

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

Votre cabine est considérée par la clientèle comme un « temple de la beauté » et un hâvre de détente et de repos. On dit que vos soins contribuent de la manière la plus harmonieuse à « decontracter » vos cliente ; elle le savent et l’apprécient.

Mais n’avez-vous pas constaté que le meilleure est la détente, meilleurs et visibles dans l’immédiat sont les résultats des soins ? En effet, que pouvez-vous obtenir sur une cliente qui vient « en trombe » à son rendez-vous, essoufflée, agitée, les nerfs tendus ou lasse et éteinte ?

Elle ne pourra pas être « réceptive » aux soins que vous allez entreprendre, et même si ces soins la calment et la reposent, ce sera insuffisant car ils n’auront pas sur son épiderme le « rendement » voulu.

De plus, l’ensemble des traits gardera, malgré tout, une certaine empreinte disgracieuse due à l’énervement et à la fatigue.

Oxygénothérapie et oxygénation

Oxygénothérapie

Oxygénothérapie

Il est donc opportun de commencer les soins sur un sujet relaxé, réceptif, pour qu’ils puissent donner ce qu’ils promettent.

L’oxygéno-relaxation préalable répond à cette nécessité. En gardant votre cliente une demi-heure de plus, vous donnerez une plus-value à vos soins et constaterez vite qu’elle ne regrettera pas les honoraires supplémentaires que vous serez en droit de lui demander.

Il est utile de signaler au lecteur la différence à établir entre l’Oxygénothérapie et l’Oxygénation.

Le Dr Guillaud et M. Georges Dumont, de Nice, ont écrit à ce sujet : « L’atmosphère dans laquelle nous vivons est composé de quatre cinquièmes d’azote et d’un cinquième d’oxygène. On comprend dons qu’il n’est pas indiqué de faire respirer de l’oxygène pur.

L’oxygénothérapie

Il ne doit être utilisé que dans des cas d’urgence et sur indication médicale seulement. C’est l’oxygénothérapie. Il exista pour la pratiquer une gamme d’appareils perfectionnés comportant des moyens de réglage minutieux et permettant le respiration artificielle.

Ces appareils sont mis à la disposition des hôpitaux, des cliniques, des centres de réanimation, etc.

L’oxygénation

Lorsque, au contraire, on pratique la relaxation dans un but purement hygiénique et défatigant, sans utiliser de l’oxygène pur ou à très forte concentration, c’est l’oxygénation« .

Signalons, en outre, que pour l’oxygénation nous utilisons des tentes ou des masques qui ne sont pas étanches et où la concentration d’oxygène n’est pas élevée, tout en étant suffisante pour le but nous recherchons : action défatigante et décontraction, conjuguée avec le repos dans des conditions particulières. »

Signalons, pour terminer, que l’inhalation d’une atmosphère contenant 50 et même 60 % d’oxygène ne présente aucun danger pour l’organisme. Le De Henri Bour a écrit à ce sujet dans La vie médicale :

« Ces concentrations efficaces ont, par ailleurs, l’avantage de pouvoir être administrées pendant très longtemps et d’une façon continue sans qu’il en résulte aucun dommage pour l’organisme.

Elles n’exposent pas non plus à l’apparition de certaines manifestations nerveuses observées chez certains malades, les emphysémateux en particulier, plongés brusquement dans une atmosphère de 100 % d’oxygène ».

Malgré ces lignes rassurantes, les Esthéticiennes se garderont de pratiquer l’oxygénation sur des clientes qui accuseraient une quelconque affection de l’appareil respiratoire.

 

Appareil respiratoire

Appareil respiratoire

Elles auront toujours présent à l’esprit qu’elles doivent exercer leur activité chez des sujets en parfaite santé qui nous demandent d’améliorer leur aspect extérieur, et seulement sur ces sujets.

Ajouter un commentaire