Soins de la peau acnéique : pulvérisation douce et extraction des comédons

Toujours dans la première séance du nettoyage ; la deuxième pulvérisation et l’extraction des comédons sont entrées en scène.

La deuxième pulvérisation

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

La pulvérisation qui suit les manœuvres sera chaude afin de bien nettoyer la surface cutanée que le pétrissage à rendue poisseuse. Vous utiliserez une lotion aromatique à base d’essence de thym, de préférence.

Commencez à extraire les comédons

Les comédons, ces filaments vermiculaires à tête brune, logés dans les follicules pilo-sébacés offrent, parfois, une certaine résistance lorsqu’on veut les extraire : Si la peau présente un grand nombre de comédons, il sera utile de faciliter l’extraction par l’application préalable de crèmes émollientes du type Desquaderme.

Crème émolliente

Crème émolliente

On vous engage à ne pas vous obstiner sur un point noir récalcitrant en voulant l’extraire coûte que coûte vous faites mal à votre cliente, vous irritez inutilement la peau et vous risquez de favoriser la formation d’une pustule qui remplacera le comédon.

Pour ces mêmes raisons et à cause de la sensibilité de ces peaux, évitez d’enlever un grand nombre de comédons dans une même séance.

Meilleure méthode d’extraction

Les clés de montre d’autrefois, pour le travail en famille, et les extracteurs, à l’Institut de Beauté, sont les  instruments les plus utilisés.

On fait sortir le filament vermiculaire, plus ou moins durci, en plaçant l’orifice de l’extracteur sur sa tête noire et en exécutant une pression sur les téguments.

Ceux qui se sont servis et qui se servent encore de ce procédé savent que la peau demeure marquée d’un sillon rond épousant exactement la forme de l’objet métallique et qu’elle subit ainsi un léger mais véritable traumatisme des tissus très amoindri toutefois avec les tire-comédons en plexiglas.

Les aspirateurs ont apporté une solution élégante et spectaculaire à l’extraction ; des ventouses perfectionnées à orifice très étroit, accomplissent un bon travail lorsque le comédon n’oppose pas une grande résistance : dans le cas contraire elles ne parviennent pas toujours à l’extraire complètement et marquent aussi la peau.

On croit qu’il faut se ranger à l’avis de ces praticiens qui considèrent l’extraction manuelle directe la moins irritante et la plus efficace.

On en a eu la conviction au cours d’une enquête sur les Instituts de Beauté de Budapest où toutes les Esthéticiennes procèdent de cette manière ; elles obtiennent de très beaux résultats.

Les avantages de ce procédé :

Pour ramollir les orifices des follicules et les comédons on peut avoir recours à une crème de démaquillage très grasse.

Comédons

Comédons

Personnellement, on préfère et on conseille les pulvérisations chaudes qui gonflent la kératine ou, à défaut d’appareils type Lucas-Championnière, Vapo-Star ou Vapozone, des compresse chaudes imbibées dans une solution acqueuse de tréthanolamine à 0,5 %.

Mais pour effectuer un bon travail d’extraction manuelle, il ne faut pas utiliser, comme les Esthéticiennes le font trop souvent, deux tampons de coton.

On ne peut pas, par ce procédé, enlever le comédon totalement et parfaitement.

On me sers de deux petits carrés d’un tissus spécial, appelé Tetra, préalablement stérilisé. L’utilisation du tire-comédon n’est efficace que sur le front et dans les pavillons de l’oreille.

Les appareils aspirateurs sont excellents pour préparer l’extraction manuelle mais on ne parvient pas, avec ces appareils, à l’extraire complètement, même si les ventouses sont d’un diamètre très petit.

Ils sont surtout et vraiment merveilleux pour l’exécution des massages pneumatiques préconisés et décrits par Zabludoxski.

Ajouter un commentaire